Loading...
Chroniques d'albumsMusique

A Light that blinds – Saint Raymond (2017)

Le chanteur anglais de Nottingham a sorti un nouvel EP ce mois-ci. On découvre avec grand plaisir la suite de son travail.

Saint Raymond, de son vrai nom Callum Burrows n’est pas un inconnu du paysage de la pop-rock anglaise. Après avoir été repéré par le programme BBC introducing en 2013, il a suivi Ed Sheeran en 2014 sur toutes les dates de la tournée européenne de son Multiply Tour. Entre 2013 et 2015, il a sorti trois EP: Escapade (2013), Young Blood (2014) et Ghosts (2014). Il a ensuite sorti son premier album studio Young Blood en 2015, qu’il a défendu sur scène en Grande-Bretagne sur toute la fin de l’année.

Il revient cette année avec un court EP de 4 titres intitulé A Light that Blinds.

Un single puissant, bien accompagné

Déjà joué plusieurs fois sur scène lors de la tournée de 2015, le titre phare de cet EP We are Fire est très réussi ! Il permet de finir en beauté cet EP. Un titre pop-rock très dynamique qui transporte dans l’univers de son auteur en quelques secondes. La partie instrumentale de synthé, d’électro, de batterie et de guitares est travaillée et bien construite, la voix de Saint Raymond est chaleureuse, et nous rappelle que « we are the fire in the darkness« . 

Younger est une belle ouverture, avec des guitares dynamiques et un morceau très rythmé, de quoi vous mettre dans l’ambiance et la bonne humeur dès le début.

Nigthcrawling a une ambiance un peu plus sombre, menaçante, comme le laisser prévoir le titre. Un refrain sympa s’oppose à des couplets un peu vides. Le titre est moins intéressant mais reste quand même sympa à écouter.

Last Time est un peu différent. Une ballade guitare, synthé, voix, beaucoup plus calme qui aborde le thème un peu bateau de la fin d’une relation amoureuse. Le titre n’a un intérêt que limité, sûrement le plus faible de l’EP.

We Are Fire en écoute, le meilleur titre de cet EP.

En conclusion, une belle découverte d’un artiste de la nouvelle génération de pop-rock anglaise. L’EP en lui même ne comporte deux titres vraiment sympas, mais on suivra le reste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *