Miyajima, le côté mer d’Hiroshima

Coucher de soleil à Miyajima

A quelques minutes en train d'Hiroshima, se trouve l'île de Miyajima. Classée parmi les trois plus belles vues du Japon, le torii du sanctuaire Itsukushima est mondialement connu. Mais ce n'est pas le seul point d'intérêt de l'île. Partons à sa découverte !


La musique

Pour cet accompagnement musical, je vous emmène sur la plage de Cap Town avec Jeremy Loops (que j'ai découvert au festival Lollapalooza Paris, l'année dernière). Lieux géographiques différents de l'article, mais même ambiance. Venez danser sur Waves !

L'artiste a par ailleurs sorti un album il y a peu, intitulé Critical as Water, la chronique arrive bientôt sur le blog !

Tout juste débarquées de la gare JR de Miyajimaguchi, il faut traverser la route et parcourir quelques dizaines de mètres pour atteindre l'embarcadère du ferry qui nous emmène sur l'île. C'est une bonne occasion pour découvrir de loin le fameux torii, le mont Misen et les autres îles de la mer de Seto.

Première image Miyajima

Trajet en Ferry - Miyajima

Les temples de Miyajima

Miyajima est internationalement connue pour son sanctuaire shinto Itsukushima, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. A la tombée du jour, surtout si cela coïncide avec une marée haute, de nombreux visiteurs se pressent sur les bords du chemin pour prendre en photo le torii flottant du sanctuaire.

Mais ce n'est pas le seul temple ou sanctuaire des environs. Je vous emmène faire un petit tour de l'île.

Torii de Itsukushima à marée basse sur l'île de Miyajima

Torii de Itskushima entouré de personnes

Vue de loin du sanctuaire de Itsukushima sur Miyajima

En arrivant sur l'île, on se dirige naturellement vers ce torii que l'on peut apercevoir dès l'arrivée en bateau. Très souvent, les biches de l'île sont déjà là pour accueillir (quémander de la nourriture) les touristes. Il faut traverser de petites allées commerçantes pour arriver sur la promenade qui borde la plage. De jolies lanternes en pierre nous accompagne jusqu'à l'entrée du sanctuaire Itsukushima.

Arcades commercantes à Miyajima

Momiji manjû à Miyajima


Gourmandise

Vous pouvez en profiter pour goûter les Momiji Manjû. Ce sont de petites pâtisseries, spécialités de la région. Traditionnellement, c'est un beignet en forme de feuille d'érable fourré à la pâte de haricots rouges, l'anko ou azuki. On trouve toutefois toutes les déclinaisons de parfums.


 

Le sanctuaire d'Itsukushima

Le sanctuaire est l'un des plus beau du coin. On peut déambuler dans deux immenses galeries élevées sur des pontons. La couleur orange traditionnelle des sanctuaires est particulièrement mise en valeur en fin de journée, avec l'heure dorée chère aux photographes. Toutes les lattes sont assemblées par des techniques de menuiserie, aucun clou n'a été utilisé. En cas de typhons ou de très grandes marées, une partie est démontée pour préserver la structure.

Y aller en fin de journée et hors week-end permet de profiter de l'atmosphère sereine et apaisante du lieu. On y perd facilement la notion du temps à déambuler dans les galeries et les dépendances ouvertes au public.

Sanctuaire Itsukushima vu de loin

Vue depuis le sanctuaire d'Itsukushima

Vue du soleil couchant sur le torii du sanctuaire d'Itsukyshima

Les galeries du sanctuaires d'Itskushima à Miyajima


Prix d'entrée:

  • 300Y pour le sanctuaire
  • 300Y pour le hall des trésors
  • 500Y pour les deux ensemble

Ouverture:

Ouvert toute l'année de 6h30 à 17h -jusqu'à 18h de Mars à Octobre-.


 

Le temple Daisho-in, le temple des 500 statues bouddhiques

Ce temple est moins parcouru que son voisin du torii, mais il vaut tout autant le détour. Après avoir gravi les marches qui mènent aux différents pavillons tout en ayant fait tourner les moulins à prières, on prend le temps d'apprécier le jardin intérieur, et la beauté de la nature environnant les lieux. Ensuite, on part à la chasse aux trésors: les statues sont cachées un peu partout. Il faut prendre le temps de les chercher.

Si vous avez la chance de visiter l'île en automne, il y a beaucoup d'érables (=Momiji) sur l'île. Au Daishô-in, c'est encore plus vrai. Les nuances de rouges doivent être magiques.

Entrée du Daisho-in

chemin dans le daisho-in

statutes de bouddha dans le daisho in

Statues de bouddha dans le daisho in


Prix

  • gratuit

Ouverture

Toute l'année de 8h à 17h.


 

Il existe plein de coins, moins connus, mais tout aussi beaux à découvrir sur l'île. Miyajima est un vrai petit coin de paradis et le meilleur moyen de le découvrir reste pour moi de se laisser du temps. Déambuler entre les sanctuaires, les ruelles traditionnelles, dans le parc Momijidani, sur les différents itinéraires décrits ici, permet de s'imprégner à votre rythme de l'atmosphère de Miyajima. C'est une respiration bienvenue après (ou avant) le tumulte d'Hiroshima ou d'autres grandes villes des itinéraires classiques de visite du Japon.

Le Mont Misen et les espaces naturels de Miyajima

L'île a un relief plutôt accentué. Le point culminant, le Mont Misen, est à plus de 500m d'altitude. Il est possible de monter à pieds ou en téléphérique. Il faut compter entre 1h30 et 2h30 en moyenne pour faire l'ascension. Il existe 3 chemins différents, plus ou moins raides (=avec plus ou moins de marches) et passant par des points d'intérêt différents. Par exemple, en plein automne, il est plus intéressant de passer par le parcours Momiji qui traverse des étendues d'érable aux belles couleurs rouges. Toutes les informations sont disponibles sur ce site.

La chaleur et l'humidité sont parfois difficiles à supporter, faites donc bien attention à votre forme physique et à la quantité d'eau que vous emportez avec vous.

De notre côté, nous avions donc choisi la solution alternative (= de flemmardes) de monter en téléphérique et de redescendre par l'un des sentiers. La fatigue accumulée depuis l'arrivée au Japon + une très mauvaise nuit + la chaleur et l'humidité nous a fait revoir nos ambitions à la baisse. La descente est toutefois plutôt sympa à faire: on s'est vraiment senties dans la jungle par moments.


Le téléphérique permet de monter en 2 temps au sommet du Mont en une vingtaine de minutes.

Prix pour un adulte (demi tarif pour les enfants de -12 ans)

  • 1000 Y (aller simple)
  • 1800 Y (A/R)

Ouverture

Entre 9h et 16h30-17h toute l'année.


Informations pratiques

Visiter Miyajima sans se presser nécessite 2 journées pleines. Il peut être intéressant de garder une journée pour les visites de temple et les promenades sur l'île et de prendre une grosse 1/2 journée pour faire la randonnée du Mont Misen.

Hébergement

  • Les hébergements sur l'île sont vite pris d'assaut. Pensez à les réserver rapidement. Ils sont souvent plus chers que ceux autours ou à Hiroshima. Toutefois, le privilège de pouvoir profiter de Miyajima après le départ des derniers touristes le soir est un luxe inégalable.
  • Il existe une auberge de jeunesse située juste de l'autre côté de la rive: il s'agit du Hotel & Cafe Backpackers Miyajima. Sur le coup, j'ai vraiment cru qu'il était sur l'île de Miyajima, et ce n'est pas le cas (#Fail). Mais il est situé à 5min à pieds de l'embarcadère des ferrys. Le rapport qualité/prix est franchement moyen. Tout en restant propre et avec des propriétaires plutôt sympas, c'est l'une des moins bonne auberge que j'ai pu tester au Japon. Les dortoirs sont très étroits, très fréquentés et les espaces communs ne sont pas très grands non plus.

Ferrys

  • Pour les détenteurs du JR Pass, il est possible de venir directement depuis Hiroshima avec. Il faut prendre la ligne JR Sanyo, descendre à Miyajimaguchi (25min depuis Hiroshima) et prendre le ferry JR (attention, pas la compagnie privée, avec laquelle le pass n'est pas valable). Voici le lien avec les heures de passage du ferry (en japonais).

 

2 Replies to “Miyajima, le côté mer d’Hiroshima”

  1. Ah lalala, qu’est-ce que j’ai envie de retourner au Japon en admirant tes photos. C’est une facette du pays que nous n’avons pas vraiment vu. Disons qu’en un mois on ne voit pas grand chose de toute façon.

    1. Merci de passer par-là 🙂
      Oui, j’aime beaucoup le côté nature du Japon, je le trouve vraiment apaisant et beau. J esuis restée une première fois 4 mois pour y travailler puis j’y suis retournée 1 an après en vacances sur 2 semaines. Et j’y retournerai sûrement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *