Loading...
Chroniques d'albumsMusique

One More Light Live – Linkin Park (2017)

Un ultime hommage, une magnifique révérence

Le 4 décembre dernier, était postée sur YouTube la vidéo du single Crawling, première chanson dévoilée de l’album One More Light Live. J’avoue ne pas être une fan assidue de Linkin Park et je n’étais pas franchement conquise par leur dernier opus. Mais cette version épurée du grand classique de Hybrid Theory est un vrai coup au coeur. Dès la première écoute, on est pris aux tripes par l’émotion. Le premier visionnage du clip est encore plus fort: difficile d’ignorer l’émotion qui monte (voir les larmes aux yeux pour les plus sensibles, comme moi). Impossible de ne pas s’intéresser à l’album entier, donc.

Il est finalement sorti hier. Et c’est un magnifique cadeau fait aux fans, tout en apportant un semblant de conclusion à l’aventure Linkin Park tel qu’on la connaissait.

L’album est très bien équilibré: il défend de façon fidèle (voir améliorée) les chansons du nouvel album (8 chansons dont Heavy, Nobody Can Save Me, One More Light, Good Goodbyes, Invisible…) tout en laissant la place à des tubes du groupe, parfois ré-arrangés. Ainsi, on retrouve avec un très grand plaisir Crawling dans une version piano-voix magnifique mais déchirante, Leave Out All The Rest avec sa nouvelle intro et sa partie de guitare étoffée tout comme les incontournables In The End (ce refrain !) et Numb.

(Une petite précision pour les fans, l’enchainement Nobody Can Save Me, One More Light, Crawling et Leave Out All the Rest est particulièrement émouvant: les paroles, l’émotion, tout ramène à la disparition du chanteur en juillet dernier).

Ladies & Gentlemen, make some noise for Chester Bennington ! (Hell Yeah !)

Après plusieurs écoutes successives, c’est l’un des rares albums de cette année que je peux écouter sans passer une seule chanson (dois-je ajouter chanter à tue-tête sur la plupart des titres ?). L’ambiance du live, la voix sublimée de Chester Bennington, l’énergie et la bonne entente au sein du groupe, tout ces éléments sont extrêmement bien retransmis par ces enregistrements. Et que c’est BON !

Parfait exemple de cet album: Sharp Edges n’est pas exceptionnelle sur l’album studio, mais elle rend vraiment très bien sur cette vidéo (et sur l’album)

Et le futur du groupe ?

Évidemment, on ne sait pas ce qui adviendra du groupe. Mike Shinoda présent en live sur instagram pour la « listening party » partagée par les fans sur twitter, n’a pas donné de nouvelles précises sur le futur du groupe. Il a ainsi assuré que sa chanson écrite juste après la mort de Chester, révélée pendant le concert hommage au Hollywood Bowl Looking for an Answer est toujours d’actualité, dans un coin de la tête de chaque membre, sans plus de développement supplémentaire. Aucune décision n’a été prise, ils ont encore besoin de temps et ça se comprend.

In The End, on prend donc cet album live comme un « au revoir » de la part du groupe. Une belle révérence. Et peut être que cela ne sera qu’un « au revoir » , tout en sachant que l’inverse est tout aussi possible.

 

 

 

 

 

 

2 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *