La Passerelle des conscrits #EnFranceAussi

Passerelle des Conscrits

On se retrouve pour l'article #EnFranceAussi du mois de mai. Ce mois-ci, Laurianne du blog Un pied dans les nuages a proposé le thème "ponts". S'il peut être interprété au second degré -surtout cette année- avec tous les jours fériés du mois de mai, j'ai choisi de l'interpréter de façon littérale (ou presque), en vous emmenant encore une fois en randonnée en Haute-Savoie. Direction les Contamines-Montjoie. Nous partons découvrir la passerelle des Conscrits.

Aucun texte alternatif disponible.

Comme presque chaque mois, un concours est organisé par le collectif #EnFranceAussi. Un lecteur et un blogueur seront récompensés chacun par un GéoGuide "Les plus beaux Week-ends plein sud". Pour participer, les lecteurs doivent laisser un commentaire sous un article dans le thème Ponts, participant au collectif #EnFranceAussi ET le signaler en commentaire sur le post adéquate de la page facebook #EnFranceAussi, en mentionnant le blog en question.

Dans la partie sud-ouest du massif du Mont-Blanc se trouve la réserve naturelle des Contamines. Havre de paix pour la faune et la flore du coin, c'est aussi un passage obligatoire pour rejoindre le refuge des Conscrits, lui-même étant le point de départ à de nombreuses courses d'alpinisme sur ce versant du Mont-Blanc (Les dômes des Miages, Le Mont Tondu, La Bérengère, ...). Jusqu'en 2012, le trajet habituel pour rejoindre ce refuge était de monter au refuge de Tré-la-Tête depuis les Contamines, puis de marcher sur la moraine du glacier de Tré-la-Tête jusqu'à atteindre les échelles permettant de remonter sur le replat au dessus. A cause du recul massif du glacier, de nombreux mètres d'échelles ont dû être rajoutés, rendant l'ascension de plus en plus dangereuses. Les guides ont donc proposé un nouvel itinéraire, naviguant sur le côté du glacier. Un gouffre de plus de 60m devait toutefois être franchis, ils y ont donc construit une belle passerelle himalayenne, que nous sommes allés voir de nos propres yeux !

Le refuge de Tré-la-Tête

Sur le chemin de la passerelle des conscrits

Sur le chemin de la passerelle des Conscrits

En montant au dessus du refuge de Tré-la-Tête.

La montée vers le refuge empruntant la passerelle des Conscrits est plus longue et plus difficile que l'ancien itinéraire, mais moins dangereuse. Il y a quelques passages équipés de mains courantes pour passer des barres rocheuses et pas mal de dénivelés positifs et négatifs. La vue sur le Mont Tondu et le Mont Joly est imprenable.



L'itinéraire
  • Point de départ: Parking du Cugnon (1175m)
  • Dénivelé: 1800m (arrivé à 2610m)
  • Temps: 7-10h
  • Kilométrage: 19km
L'itinéraire est réservé aux marcheurs expérimentés, il peut devenir dangereux en cas de mauvais temps.

Détails du topo: sur le site altitude rando.


Nous avons dormi au refuge situé à 1 heure de marche au dessus de la passerelle. Faire le trajet en deux fois était vraiment la bonne idée, la montée est fatigante. De plus, le refuge a été rénové il y a quelques années, il est très confortable et très bien équipé. Les dortoirs sont même répartis suivant votre heure de lever le lendemain matin, un vrai luxe de ne pas être réveillé par les alpinistes qui partent entre 2 et 4h du matin l'été ! Pour la petite anecdote, il es tenu en saison par la maman de Coline Mattel (médaillée au JO d'Hiver de Sochi en 2014 au saut à ski). Les bouquetins en profitent aussi pour venir rendre visite aux randonneurs sur la terrasse du refuge. Ces moments privilégiés avec la montagne, après l'heure de redescente des derniers marcheurs sont magiques. La redescente le lendemain se fait plus facilement et est beaucoup plus agréable après une bonne nuit de repos.

La passerelle des Conscrits est un bon prétexte pour découvrir un coin vraiment superbe de la Haute-Savoie. Que ce soit pour les plus aventureux qui pourront aller tenter l'ascension de la Bérangère ou des Dômes des Miage avec un guide, ou des moins téméraires pour qui la montée à la passerelle est déjà un bel objectif, chacun y trouvera son compte.

Elle illustre également un phénomène qui malheureusement laisse des traces sur le massif du Mont-Blanc: le recul des glaciers dû au réchauffement climatique. A titre tout à fait personnel, me dire qu'à 23 ans, pourvoir constater ce retrait est vraiment flippant.  Cela pousse aussi à se poser des questions sur notre façon de fonctionner au quotidien.

Le collectif #EnFranceAussi met tous les mois en avant les perles de notre patrimoine à travers des articles thématiques, filez découvrir les articles des autres participants sur le thème ponts !

N'oubliez pas de commenter ici ou sur un autre blog participant au collectif #EnFranceAussi du mois de mai ET à la signaler sur le page facebook du collectif pour être pris en compte dans le tirage au sort.

12 Replies to “La Passerelle des conscrits #EnFranceAussi”

  1. Moi aussi je parle de passerelles himalayennes dans notre belle région. La tienne à l’air plus rudimentaire quand même. Est-ce que les gens étaient un peu stressés de la traverser?
    En tout cas ça m’a l’air d’une super randonnée, avec les bouquetins en bonus.

    1. Non, ca va, elle est robuste ! Elle doit résister à la neige et au vent, elle est quand même à 2500m d’altitude. Oui, c’est une belle randonnée. Eprouvante, mais belle 🙂

  2. Moi qui aime tant les randos en montagne, je n’avais jamais entendu parler de cette passerelle. Et pour cause, je constate qu’elle est assez récente… De toutes façons, avec un dénivelé et une difficulté pareils, ce n’est pas vraiment le genre de randos qui aurait été à notre portée avec les enfants 😉 Maintenant ils sont grands donc ça pourra désormais être envisageable 😉 Scinder la rando en 2 avec une nuit en refuge est vraiment une bonne idée, qui permet de profiter de toute la magie de la montagne. Tout comme toi, je suis cependant bien triste de constater que l’apparition de cette passerelle est associée au recul des glaciers. Ça fait peur tout de même… En tout cas un grand merci pour cette belle idée de rando, que je mets de côté !

    1. Je t’avoue que la montée était dure. Longue et raide. Surtout sans entrainement avant :p. Oui, elle est de 2012 je crois. C’est vraiment fou, cette région du massif du Mont-Blanc est la seule que je connaisse assez bien pour le constater et le recul des glaciers est effrayant. En 4 ans, j’ai bien vu la différence sur la mer de glace. On a perdu l’équivalent de 4 ou 5 volées de marche en hauteur. Et sans parler de la perte en longueur.

  3. Bon autant te dire tout de suite, je ne suis plus capable de m’attaquer à ce genre de rando!! Mais par contre, tes photos me font rêver. Euh, le pont, je ne crois pas que j’aurais osé!

    1. Mais il est très bien ce pont ! J’vous assure. La rando n’est pas évidente, mais elle vaut tellement le coup !

    1. Merci à toi :). La passerelle est impressionnante mais vraiment sécurisée, pas de souci pour la traverser. J’aurais carrément plus la trouille sur les anciennes échelles du glacier ^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *