Songs of Experience – U2 (2017)

Quatre ans après le dernier album du groupe U2  Songs of Innocence, son successeur est ENFIN sorti. Des mois d’attente, des annonces de sortie repoussées pour finalement aboutir à ce nouvel opus Songs of Experience.

De la simplicité, de la niaiserie et du copier/coller

Le délai dans la sortie de ce nouvel opus a été justifié par le groupe par un besoin de « prendre du recul » sur les évènements politiques majeurs de ces deux dernières années: le brexit, l’élection de Donald Trump, … Quand on sait que les chansons avaient été majoritairement écrites depuis début 2016, ça se comprend. Bono a également expliqué vouloir rendre l’album plus court et plus simple (notamment dans le processus de commercialisation).

Résultat: ca s’entend. La voix de Bono est sur la plupart des titres exposée dans sa simplicité (Love is all Have left, Lights of Home, Get out of your Own Way, …) et on se surprend alors à savourer une énième fois sa richesse.

Pour le côté militant, c’est raté. Cet album est coupable d’accès de niaiserie et de mièvrerie flagrants: « Love is all we Have left » et « Love is bigger than Anything in its Way » annoncent le thème dès le titre de la chanson. Des paroles simplistes accompagnées de nappes d’électro-pop planantes et de guitares avec la réverb’ poussée à fond sans relief plombent plusieurs titres de cet opus (Book of your heart). La comparaison avec des hits percutants comme Sunday Bloody Sunday du registre militant et politique d’albums passés fait mal. Très mal.

Autre point dérangeant, l’usage du copier/coller avec des chansons de Songs of Innocence… Franchement, 4 ans d’attente pour faire l’usage de la photocopieuse de façon intégrale sur le refrain de 13 (There is a light) par rapport à Song for Someone et sur le riff de guitare de American Soul par rapport à Volcano,… Certains y verront un hommage, je me sens quand même flouée par ce copiage flagrant.

Passés ces points de déception, il y a quand même du très bon dans cet album et on retiendra plutôt ça !

De la basse, du groove et de l’énergie !

L’album possède plusieurs titres qui ont des potentiels certains de tubes et de pépites.

La basse sur The Blackout est géniale, le titre en lui même est bien construit et, pour une fois, non-coupable d’envolées lyriques sur le refrain. Un titre percutant et qui reste très longtemps dans la tête ! D’ailleurs, la basse est audible sur presque la totalité de l’album et c’est un point trop rare pour être négligé.

You’re the best Thing about me, s’il ne ré-invente pas le style  de rock « U2 », est aussi très efficace. Le riff de guitare sur le couplet est dynamique et bien accompagné par la basse et la batterie. Le refrain perds un peu en force, mais on ne boudera pas notre plaisir pour autant.

American Soul a le potentiel de soulever les fosses des stades lors des prochains concerts, même s’il n’est pas totalement inédit. Summer of Love est aussi joliment construit avec des arrangements à la guitare et à la basse sympas même si les paroles, là-encore, sont d’une pertinence moyenne.

Dernier coup de cœur de l’album, Red Flag Day. Une guitare entraînante, une basse présente et rythmée accompagne une voix de Bono plutôt intense. Bon, idem on passera sur les paroles un peu niaises et les cœurs du refrain pour se consacrer sur le message général de la chanson: Oser.

En conclusion

Les fans de la première heure et les puristes ne pourront pas être 100% comblés de ce nouvel opus. Il y a trop de points faibles (niaiserie, instrumentation peu variée, copiage des précédents opus) pour en être totalement satisfaits. Ceci étant dit, j’ai été agréablement surprise d’y trouver mon compte. Je ne suis pourtant pas une grande fan au delà des chansons classiques du groupe. Pourtant, les titres The Blackout, You’re the best Thing about me et Red Flag Day resteront dans mes playlists un petit moment. En attendant la tournée.

One Reply to “Songs of Experience – U2 (2017)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *